Ils parlent de nous


 « Kalu », amoureux fou de Nice


 
Consultez l'article
  > Les petites affiches des Alpes Maritimes

Fabrice Hay-Veran, directeur de l’entreprise de vente de vêtements et accessoires, agit par passion pour l’identité niçoise
« Du côté de ma mère, je suis issu d’une vieille famille niçoise, explique Fabrice Hay-Veran, directeur de « Kalu », une entreprise de vente de vêtements et accessoires niçois. Ma passion pour l’identité niçoise s’est déclarée un jour. Je me suis rendu compte qu’on avait un patrimoine ici dont peu de gens se souciaient. J’ai voulu faire vivre cette identité niçoise en faisant des t-shirts et accessoires. D’autres choisissent d’autres voies - l’art, la musique, le théâtre -, moi j’ai choisi celle-là ».
Ce quadragénaire sportif au crâne rasé, après des études dans la com’ avait créé en 2000 son agence de pub, BHB Communication, dont il est toujours directeur associé. Mais sa passion pour Nice l’a amené à créer une autre entité :
« En 2007, j’ai créé la marque Kalu et son site internet kalu-nissa.com. Nous vendons des tee-shirts et des accessoires niçois. Je suis passionné, je faisais partie d’une association d’identité niçoise et il y avait pas mal de choses à dire par un autre biais que l’association, j’ai choisi les tee-shirts ».
De quatre modèles au départ, Kalu en est aujourd’hui à plus de 80 dessins : « Outre les tee-shirts, nous vendons aussi des accessoires, drapeaux, mugs, casquettes, stickers, coques de téléphone, joggings, maillots de bain, robes et shorts pour femmes, bodys pour enfants. Nous proposons notamment des visuels d’aigle pour les garçons et de chauve-souris (ratapignata) pour les filles, mais aussi beaucoup d’autres dessins ou phrases en rapport avec l’identité niçoise ».

Cherche boutique en centre-ville
Le but d’un commerçant est de vendre ses produits, mais Fabrice Hay-Veran a aussi un autre objectif : « Je veux faire vivre l’identité niçoise, la langue, les expressions niçoises. Ici, cette identité est forte. On reconnaît les Niçois non pas à leur accent mais à leurs expressions. Nous ne sommes pas Italiens, pas Français, mais Niçois. Nous l’exprimons sur nos tee-shirts parfois avec de l’humour, d’autres fois en étant plus revendicatifs, ou par le biais de l’histoire (Jousé Garibaldi, Catherine Ségurane…). Chacun, quelle que soit sa sensibilité peut trouver son bonheur parmi nos produits ».
Auto-entrepreneur, Fabrice fait travailler trois autres salariés (un community manager, un webmaster, un floqueur) et compte étendre son entreprise en faisant connaître sa marque. Pour ce faire il peut compter sur un site internet dynamique ainsi que sur le soutien de personnalités niçoises, comme le footballeur Alexy Bosetti (en tant que personne). Devant la demande, Fabrice Hay-Veran cherche un local dans le centre-ville : « Je recherche une boutique, un emplacement plus stratégique qui nous permette de doubler les ventes, car les gens veulent voir et toucher le textile ».
Des gens qui partagent avec Fabrice Hay-Veran l’amour « kalu » pour Nice et son identité.
Pierre Brouard
www.kalu-nissa.com





La réussite Niçoise


 
Consultez l'article
  > France Bleu, Le reportage de 6h15 et 7h15 du mardi 6 septembre 2016




Des fringues pour afficher sa fibre nissarde


 
Consultez l'article
  > Magazine Pays de Provence

Avec de l'humour, de l'autodérision ou un brin de provocation, Kalu Nissa habille la nissartitude. Des vêtements à retrouver sur internet, pour clamer son amour et sa fierté de l'identité niçoise.

Certains ont choisi la musique. D'autres la politique. Lui, pour défendre la culture niçoise, il s'est lancé dans le textile.
A 41 ans, Fabrice Hay-Veran dirige seul Kalu Nissa, une marque de vêtements créée en 2007 avec deux partenaires, dont le comédien Richard Cairaschi. "Nous nous sommes lancés dans cette aventure avec l'objectif de jouer un rôle dans la transmission de l'identité de Nice et de son comté. Elle ne constituait pas un positionnement marketing, mais une démarche de conviction", explique ce chef d'entreprise. "Je suis patron d'une agence de publicité à Nice, je ne vis pas de la vente de tee-shirts. Kalu, c'est une passion, un devoir de mémoire".
Issu d'une vieille famille niçoise, Fabrice a la fibre nissarde chevillée au corps depuis longtemps. Il a notamment oeuvré durant plusieurs années à sa promotion.

Les panneaux à l'entrée des villages annonçant en niçois le nom des communes, c'est lui, via l'association Sian d'Aqui. "Nos actions étaient intéressantes, mais je voulais aller plus loin, être plus revendicatif et toucher davantage les jeunes, qui sont les plus concernés par la mondialisation culturelle. Leur proposer des tee-shirts, c'était le meilleur moyen de les toucher".
C'est ainsi qu'est née Kalu Nissa.
Une marque aux allures d'étendard nissart avec laquelle Fabrice a guéri une frustration. "Quand j'étais gamin, je ne trouvais pas de vêtements pour marquer mon identité", se souvient-il. "Nous avons commencé avec quatre modèles, vendus sur internet. Le tout premier était inspiré d'une phrase que Richard Cairaschi prononçait dans ses spectacles : "Si tu dis mécredi, je vais à l'aréoport chercher des peneus pour la stafette, aloura sies propi Nissart". Pour ceux qui ont besoin d'une traduction : "Alors, tu es vraiment Niçois".


Depuis, la collection a bien grandi. Aux tee-shirts se sont ajoutés des sweets et sweets à capuche, des vestes, des pantalons, des shorts et même des accessoires (casquette, drapeau, autocollants, adhésifs pour plaque minéralogique, sac à dos, bavoirs pour pichoun nissart...). La nissartitude peut désormais être déclinée en 70 motifs, qui ont pour point commun d'avoir été imaginés par Fabrice. Sur le tissu, il y a souvent de l'humour et de l'autodérision. "L'idée, c'est de faire perdurer la langue en reprenant des mots et expressions incontournables comme M'en bati sieù Nissart, Va caga la vigna...". Avec ses fringues barrées d'une "mourre de tola", d'un "charafi" ou d'une "testa d'amploua", Kalu veut transmettre un patrimoine commun, qui a des racines aussi variées que les chansons traditionnelles (Nissa la Bella) ou paillardes (Calan de Vilafranca, dont il faut oser porter le pictogramme), les figures de l'aigle niçois et de Garibaldi, les coutumes et la cuisine nissarde, les Barbets, l'OGC Nice ou même un certain "Jacquou". "J'ai créé un tee-shirt avec le portrait de Médecin, comme j'en ai fait un autre avec celui de Spaggiari. Mon but n'est pas de générer des polémiques ou de faire de la politique. Kalu ne représente aucun parti.
Il faut voir dans l'évocation de ces gens des références à l'histoire récente de Nice, dont ils sont des icônes, quoi qu'on en dise". 70 % des commandes reçues par la marque proviennent de Nice. Et elles sont généralement passées par des hommes. "Mais nous avons aussi une collection pour les enfants et pour les femmes, avec des débardeurs et des coupes spécifiques", insiste Fabrice, qui expédie régulièrement des vêtements à l'étranger. "Pour les Niçois expatriés, Kalu est un moyen d'affirmer leurs origines, de montrer leur identité. Les Basques, les Corses et les Bretons le font bien. A Nice, on n'est pas plus con !".
Jean Prève



Commandez en ligne vos vêtements 100% niçois


 
Consultez l'article
  > www.blog2nice.com

C’est un peu par hasard que j’ai découvert il y a déjà quelques temps kalu-nissa.com, une excellente boutique en ligne de vêtements 100% niçois que je recommande fortement à tous les amoureux de Nice. Intrigué par l’originalité des articles proposés et leur richesse créative, je me suis empressé d’en savoir un peu plus sur son créateur et suis heureux de pouvoir vous en parler aujourd’hui.
Très attaché à ses racines niçoises et à sa « Countéa » (Comté de Nice), Fabrice est le génial créateur de kalu-nissa.com. Tout a commencé pour lui au travers du mouvement associatif Sian d’aqui avec lequel il a fait poser une plaque écrite en niçois et la mention Countéa de Nissa à l’entrée de 85 villages sur les 112 que comptent le Comté de Nice .
Particulièrement attaché à véhiculer sa passion pour l’identité niçoise, Fabrice ne s’est pas contenté d’en rester là, son ambition étant de propager l’identité niçoise, la faire vivre et même l’exporter . Quoi de mieux que des tee-shirts pour y parvenir ?! Pour passer du rêve à la réalité, Il crée Kalu-Nissa en 2008 avec seulement quatre modèles de tee-shirt…La machine était lancée !
Au fil du temps, les techniques de flocage se sont améliorées et ont permis à kalu-nissa de pouvoir répondre à des demandes spécifiques sans avoir à stocker une quantité industrielle de tee-shirts pour chaque modèle. Fabrice a ainsi pu faire parler son imagination créative et étoffer le catalogue de kalu-nissa qui comprend aujourd’hui une soixantaine de modèles différents, tous plus originaux et uniques les uns que les autres.
De « Jacquou per toujou » à « Alexy Bosetti » en passant par le plus rebelle « Niçois ni loi » ou encore le classique mais non moins original « Polo officiel selecioun« , vous n’aurez aucun mal à trouver le vêtement qui vous permettra de véhiculer l’identità nissarda aux quatre coins du monde.
Si vous êtes comme moi, nul doute que vous préfèrerez enfiler un tee-shirt « 100% niçois » que vous aurez vraiment choisi plutôt qu’un vêtement de marque américaine porté par le plus grand nombre.
Les amoureux du Comté de Nice ne manqueront pas de se rendre sur kalu-nissa.com,  pour eux-mêmes et également pour faire un cadeau hors du commun à leurs proches (hommes, femmes ou enfants).
Bella journada et viva lou païs nissart !


Nice : Ouverture d'une nouvelle boutique Kalu Nissa spécialisée dans les vêtements 100% nissarts

   

  Consulter l'article
  > Niceazurtv




Entreprise de la semaine : Kalu Nissa (Nice)

  
 
Consultez l'article
  > CCI Côte d'Azur



Quel est le profil de votre entreprise ?

J’ai créé Kalu Nissa (« fou » en Niçois) en 2007 pour proposer  à tous les fans de l’identité niçoise des vêtements et des objets qui porteraient la marque de leur ville et de leur Comté. Beaucoup de  niçois, comme nous, sont fortement attachés  à leur identité et  jusqu’à présent rien ne leur était proposé pour en porter les  signes. Nous avons démarré avec un site de vente en ligne où nous proposions uniquement des tee-shirts avec différents textes ou slogans niçois, avec un succès grandissant au fil du temps. Mon frère Cyrille ayant voulu donner un tour différent à sa vie professionnelle nous avons décidé d’investir dans du matériel de production et d’ouvrir une vraie boutique dans un quartier bien niçois, rue Auguste Gal, où nous proposons maintenant toute une gamme d’objets (sacs à dos, porte-clés, casquettes, adhésifs, drapeaux…). Dans le textile, nous avons une  collection de plus de 60 modèles déclinés en débardeurs, tee-shirts manches longues ou courtes, sweat-shirts avec ou sans capuches, vestes, polos, pour hommes, femmes et enfants.


Kalu, une boutique pour entretenir la fibre niçoise

  
 
Consultez l'article
  > La Tribune


Après internet, la marque a ouvert un point de vente physique à Nice afin de diversifier son circuit de distribution.

Les Niçois? Fiers de leur culture jusqu’au bout de la maille. La marque Kalu commercialise depuis 2007 des tee-shirts et sweat-shirts reprenant les symboles forts de l’identité locale. La socca, la Tête Carré, le gobi ou Albert Spaggiari s’affichent au gré de la soixantaine de modèles disponibles, souvent avec humour ou irrévérence. Au vu du succès grandissant de Kalu, son créateur Fabrice Hay-Veran (un niçois de jus) s’est décidé à passer à la vitesse supérieur…


KALU NISSA, la nissart attitude


 
Consultez l'article
  > Nice matin, Fémina, Cahier Côte d'Azur  - Juin 2014

Ouverte en septembre dernier, Kalu Nissa est une authentique boutique nissarde, qui vend exclusivement les produits de la marque Kalu. A la tête de cette affaire familiale, deux frères, Cyril, gérant du magasin, et Fabrice, qui dessine les modèles, ont décidé de faire vivre l'identité et la culture niçoise par le biais de vêtements et d'accessoires.

T-Shirts, sweats, vestes, stickers...s'agrémentent ici de dessins, photos, ou dictons niçois célèbres, souvent humoristiques, tel le fameux Mefi Sieù Nissart (Méfie-toi, je suis Niçois)!

Des créations originales et de qualité, pour homme, femme et enfant.


Une boutique 100% Nissart rue Auguste-Gal


  Consultez l'article
  > Direct matin



La marque "KALU NISSA" décolle

Remettre la tradition niçoise au goût du jour, un défi complétement "kalu" ("fêlé" en niçois)? Le challenge a été relevé par les frères Hay-Véran, Cyril 36ans et Fabrice, 39ans.



coteweb Création du site Internet : Côteweb 2015, agence de communication sur Nice - Crédits